Stages parlementaires Stagiaires 2021-2022

Animés par une curiosité et un engagement qui leur sont propres, les stagiaires de la Fondation se distinguent par leur audace, leur implication citoyenne et leur parcours universitaire. Ils sont jeunes, intelligents et ouverts sur le monde : laissez-vous inspirer par cette brillante relève!

Présentation des stagiaires

Véronique Boucher-Lafleur

Véronique Boucher-Lafleur
Véronique Boucher-Lafleur
Source : Claude Mathieu

Originaire du Saguenay, Véronique quitte sa région natale pour s’établir dans la capitale nationale afin de commencer sa formation universitaire. Elle obtient un baccalauréat, puis une maîtrise en science politique à l’Université Laval. Ses intérêts pour la recherche portent sur les élections, les partis politiques et le parlementarisme. Dans le cadre de son mémoire de maîtrise, elle étudie la question des cycles électoraux au Québec et au Canada et elle obtient une bourse du Programme de bourses d’études supérieures du Canada Joseph-Armand-Bombardier, octroyée par le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada (CRSH). Elle est d’ailleurs auxiliaire d’enseignement ainsi qu’auxiliaire de recherche pendant ses études. Elle contribue à plusieurs projets de recherche portant, entre autres, sur les dynasties politiques et le profil sociobiographique des députés sénégalais.

Durant son parcours universitaire, Véronique reçoit plusieurs distinctions soulignant l’excellence de son dossier scolaire et son implication auprès de sa communauté étudiante. À ce titre, elle est membre, puis coprésidente de la délégation de l’Université Laval pour la simulation de l’Organisation des États américains à Washington D.C. (WMOAS) ainsi que membre du comité organisateur des Jeux de la science politique.

Curieuse et ambitieuse, son cheminement la mène à l’Assemblée nationale lorsqu’elle participe au Forum étudiant, puis lorsqu’elle complète le programme des pages. Le stage de la Fondation Jean-Charles-Bonenfant lui offre une occasion unique de poursuivre ses apprentissages sur le parlementarisme et de mettre en pratique ses connaissances en ce domaine.

Jérémy Dufour-Dinelle

Jérémy Dufour-Dinelle
Jérémy Dufour-Dinelle
Source : Claude Mathieu

Fier Hubertin d’origine, Jérémy est récemment diplômé de l’Université du Québec à Montréal (UQAM). Titulaire d’un baccalauréat multidisciplinaire en communication politique, en science politique et en études des médias d’information et du journalisme politique, il s’intéresse tant à la médiation entre le pouvoir et les citoyens et citoyennes qu’aux critiques sur la structure et le fonctionnement des institutions publiques et des médias. En 2020, il participe à la simulation du Parlement étudiant du Québec, s’initiant au parlementarisme québécois. Outre son parcours scolaire singulier, Jérémy reçoit l’une des bourses du cinquantenaire du Département de science politique de l’UQAM et participe à un séminaire de maîtrise comme étudiant au baccalauréat.

Il entame sa carrière professionnelle avant même d’obtenir son diplôme universitaire. Que ce soit à titre de candidat aux élections de la Ville de Longueuil en 2017, d’employé étudiant à Revenu Québec, d’attaché politique auprès d’un conseiller municipal ou d’agent de recherche auprès des conseillers municipaux de la Ville de Longueuil, son intention de contribuer au débat public et de représenter ses concitoyens et concitoyennes demeure inébranlable. Jérémy est l’un des membres fondateurs et le tout premier président qu’a connu l’Association jeunesse de l’agglomération de Longueuil, une organisation non partisane à but non lucratif qui symbolise sa volonté de faire une différence dans la vie des gens et son désir d’améliorer les choses.

Sa participation à la Fondation Jean-Charles-Bonenfant représente une expérience inestimable, hautement formatrice et enrichissante tant sur le plan humain que sur le plan professionnel. Il s’y engage avec confiance, humilité et enthousiasme.

Gabrielle Jolicoeur

Gabrielle Jolicoeur
Gabrielle Jolicoeur
Source : Claude Mathieu

Native de Québec, Gabrielle entame son parcours universitaire au baccalauréat en affaires publiques et relations internationales, formation qui allie sciences politiques, économie et droit. Elle complète par la suite un baccalauréat en droit. Au cours de ces deux baccalauréats, elle réalise une session d’études à l’Institut d’études politiques (IEP) de Lyon, s’implique dans la troupe de théâtre Les Treize et joint l’Association pour la simulation des Nations Unies de l’Université Laval (ASNUUL). Elle participe également au programme de pages de l’Assemblée nationale, ce qui lui permet de découvrir les rouages du monde parlementaire.

Un événement personnel l’amène à côtoyer de près le milieu de la santé. Profondément marquée par le dévouement du personnel médical et animée d’une soif de défis et d’une grande curiosité intellectuelle, Gabrielle choisit de réorienter sa carrière. Elle intègre ainsi le programme de doctorat en médecine de l’Université Laval, en 2016. Durant ses études médicales, elle s’implique comme bénévole auprès d’OSMOSE, un comité étudiant visant à démystifier la santé mentale auprès d’élèves du secondaire. Elle réalise également un stage international et interculturel de trois mois au Madagascar.

En marge de ses longues études universitaires, Gabrielle travaille pendant près de 10 ans comme guide-accompagnatrice auprès de groupes scolaires. Ce poste lui permet de voyager à travers le Québec, le Canada et les États-Unis et de faire la rencontre d’étudiants et de professeurs issus de milieux culturels variés.

Souhaitant contribuer à la santé et au bien-être des populations, elle espère pouvoir faire carrière dans le domaine de la santé publique et de la médecine préventive. Son passage à la Fondation est une occasion en or de se familiariser avec l’appareil démocratique québécois et représente une vitrine privilégiée sur le processus d’élaboration et d’adoption de politiques publiques. Elle souhaite acquérir des connaissances et des compétences qui feront d’elle une future médecin engagée et passionnée.

Victoria Thân

Victoria Thân
Victoria Thân
Source : Claude Mathieu

Fièrement originaire de Québec, Victoria est titulaire d’un baccalauréat en kinésiologie avec une majeure en santé au travail et une mineure en entrepreneuriat, d’une maîtrise en administration des affaires avec une spécialisation en gestion des services de santé et d’un diplôme d’études supérieures spécialisées en relations publiques de l’Université Laval. Durant ses études, elle s’intéresse particulièrement à la gestion du système de santé ainsi qu’à l’économie de la santé.

Soucieuse de la santé économique et sociale, elle dirige plusieurs organisations et projets entrepreneuriaux. Elle est notamment l’une des cofondatrices d’Entrai-dons, une monnaie locale à Québec.  Par ailleurs, son sens de l’intrapreneuriat lui permet de participer, à titre d’ambassadrice jeunesse canadienne du Réseau ÉcoInnovation de la Commission de coopération environnementale, à des initiatives au Mexique et à Porto Rico afin de favoriser l’innovation durable en Amérique du Nord.

Très impliquée socialement en entrepreneuriat et en philanthropie, Victoria est reconnue pour son leadership. Elle est lauréate de plusieurs prix et bourses, dont la Médaille du Lieutenant-gouverneur pour la jeunesse et le prix Personnalité de Forces Avenir.

Victoria est une personne polyvalente et accomplie ayant plusieurs intérêts. Son expérience professionnelle et ses aptitudes en réadaptation clinique, en gestion et en communication seront mises à profit dans le cadre du stage de la Fondation Jean-Charles-Bonenfant. Intéressée par la gouvernance démocratique et l’aspect de l’engagement social dans le rôle des députés, le stage lui offre une occasion d’approfondir et de vulgariser ses connaissances sur le parlementarisme.

Julianne Toupin

Julianne Toupin
Julianne Toupin
Source : Claude Mathieu

Originaire de la ville de Québec, Julianne a entamé son parcours scolaire en droit à l’Université Laval. Son baccalauréat confirme son intérêt déjà marqué pour le fonctionnement de nos institutions démocratiques, le parlementarisme et la politique. Ses cours de droit international public font également naître en elle une curiosité pour les affaires internationales. Pour approfondir ses connaissances, Julianne séjourne en Finlande afin de poursuivre ses études à Abo Akademi University, au sein de l’Institute for Human Rights. À son retour, elle s’implique dans la Clinique de droit international pénal et humanitaire où elle réalise un mandat de recherche pour le Tribunal spécial pour le Liban sur le thème du droit des victimes à la vérité. Après avoir réussi sa formation professionnelle au Barreau, toujours animée d’une curiosité pour les relations internationales, Julianne a l’occasion de poursuivre ses études au King’s College, à Londres. En réalisant une maîtrise, MSc Global Affairs, elle approfondit ses connaissances sur les enjeux de développement des pays d’Amérique latine, d’Asie et du Moyen-Orient.

Parallèlement à ses études, Julianne est rédactrice en chef d'un journal étudiant, guide-interprète dans différents lieux historiques et participe à des simulations parlementaires. Elle s’implique également dans la vie communautaire en réalisant des activités de lecture pour favoriser l’alphabétisation et la francisation des personnes avec l’organisme Collège Frontière.

Le stage de la Fondation Jean-Charles-Bonenfant représente pour Julianne une chance unique de pouvoir vivre l’effervescence de l’Assemblée nationale et de mieux comprendre les rouages de notre système parlementaire.

Soutenez notre jeunesse

Faire un don à la Fondation, c’est accorder un soutien indéfectible à la démocratie. C’est s’assurer que la jeunesse découvre nos institutions, se les approprie et les bonifie!

Je contribue